L'auteur :

Renaud BURGHOFFER

Son profil :

Passionné par les Achats Performants et Responsables. Plus de dix ans d'expérience en Management des Achats Indirects: IT, Prestations Intellectuelles, BPO, Travel, FM. Responsable Groupe Achats et Métiers Connexes du Réseau Daubigny

Réseaux :

Contact :

Email : renaud.burghoffer@gmail.com

 

Le SEISAN KAKUSHIN ou comment réformer avec succès une entreprise ?

Le Réseau Daubigny a récemment reçu M. Koshi IIYAMA pour présenter le SEISAN KAKUSHIN, une méthode d'amélioration des performances de l'entreprise par la "réforme", associant transformations organisationnelle et individuelle

Secteur arrivé à maturité, concurrence accrue provenant de marchés de substitution ou de pays à bas coûts... : les entreprises françaises doivent faire face à de multiples défis pour préserver, puis accroitre leur compétitivité. A partir de ce constat, M. IIYAMA questionne les Daubigniens : « Aujourd’hui, on trouve facilement d’excellents ouvrages relatifs au Lean et d’excellents exemples théoriques d’amélioration des entreprises. Pourquoi la réussite des entreprises n’est-elle pas alors toujours au rendez-vous, malgré une pleine connaissance du Lean et l’accompagnement de consultants experts ? »

 

Fondée sur la double capacité individuelle et organisationnelle, le SEISAN KAKUSHIN déploie une méthode d'amélioration substantielle de la performance par la rupture ; à la différence de la plupart des méthodes connues, telle la méthode d'amélioration continue, le KAIZEN. Selon M. IIAYMA, « la capacité individuelle dépend, à l’instar des sportifs de haut niveau, des conditions physiques élémentaires et d’un solide mental​, le Motion Mind​. Sans ces conditions, l’application des techniques apprises (WAZA en japonais) n’est qu’illusion, menant à des résultats illusoires ». 

 

Il met ainsi l’accent sur l’importance de la qualité des conditions de travail. Le SEISAN KAKUSHIN ressemble au Daubignien, il ne peut se réaliser tout seul : « Si la forme change, l’atmosphère change, donc la conscience des salariés change ». Mais aussi sur la gestion optimale du temps : « Aujourd’hui, l’enjeu est plus de réduire les délais que de réduire les coûts”. Ainsi la répétition des bonnes pratiques reste un élément central de la méthode : « La pratique inlassablement répétée crée la perfection et donc la gestion optimisée du temps », souligne Koshi IIYAMA. Et il conclut ce point en soulignant que « le temps est l’ombre du mouvement ».

 

Le SEISAN KAKUSHIN a apporté des résultats conséquents à des entreprises mondialement connues. Koshi IIYAMA évoque notamment les 4 étapes de la capacité individuelle et les 7 éléments de la capacité organisationnelle, observés communément dans les entreprises ayant réussi une transformation profonde pour une performance sensiblement accrue.

 

Koshi IIYAMA est, depuis 2011, l’un des 50 consultants habilités par Lean PFA en France (plateforme de la filière automobile). Il est co-fondateur d'AXIUM Performance et co-auteur du livre « La boîte à outils du Lean » chez Dunod. Il fut directeur de production de 4 sites de métallo-plasturgie. Il travaille également 16 ans chez Canon avec pour responsabilité l'introduction continue de nouvelles méthodes et formes d'organisation afin de faire progresser l’excellence du groupe mondial.


M. IIYAMA intervient aujourd'hui dans de nombreuses sociétés de métallurgie, plasturgie, verrerie, mais aussi dans l’assemblage de composants électroniques, l'aérospatial, l’industrie pharmaceutique et le luxe. Il enseigne depuis 2007 à l'ECAM Lyon dans le Master spécialisé en Lean management et depuis 2014 à l’INSA de RENNES.
  


Newsletter de Koshi IIYAMA 
http://www.axium-performance.fr/publications/newsletters/seisan-kakushin-partie-1-sur-3